Comment se monter un ordinateur basse consommation ?

Dans un monde de plus en plus dépendant des solutions informatiques, il est désormais important de se pencher sur la consommation électrique cumulée par les ordinateurs. On parle alors de solutions écoresponsables, une mesure qui s’impose de plus en plus compte tenue de la situation actuelle. Chacun doit en effet y mettre du sien si l’on souhaite sauver la planète. Ci-dessous quelques conseils pour ceux qui projettent de monter un ordinateur basse consommation.

Bien choisir les composants

Pour monter un ordinateur basse consommation, il faut être très minutieux sur le choix des composants. C’est ce qui va en effet déterminer la puissance nécessaire pour faire tourner tout l’ensemble une fois monté. Pour faire simple, il s’agit de trouver les bons éléments sans pour autant sacrifier les performances. Heureusement, les équipements récents semblent répondre parfaitement à ce besoin. C’est par exemple le cas pour les processeurs que ce soit chez Intel ou AMD grâce à la finesse de gravure employée. Le choix devra alors se faire en fonction de l’enveloppe thermique. Un processeur qui génère peu de chaleur nécessite en effet un système de refroidissement moins important ce qui permet de réduire la consommation de quelques watts. Côté mémoire, on appréciera l’arrivée des DDR4 qui passent à une alimentation de 1,2V par rapport à la DDR3 et ses 1,65V ou encore la DDR3L et ses 1,5V. Pour ce qui est du stockage, il est fortement conseillé d’opter pour les SSDs que ce soit en terme de consommation ou de performance.

L’importance du boitier d’alimentation

Le choix du boitier d’alimentation doit se faire en fonction de la puissance requise par l’ensemble des éléments qui vont constituer l’ordinateur. Pour cela, il sera plus intéressant de passer par un site de calcul de consommation afin de déterminer la puissance nécessaire pour tout l’ensemble. Il est en effet inutile d’acheter une alimentation de 600W alors que l’ordinateur ne demande que 275W. Cela s’apparente plus à du gaspillage. Selon le budget, un modèle certifié « Platinum » ou « Gold » sera plus efficace, mais même un « Bronze » suffira largement.

Les solutions pour les pros

Pour les professionnels, il existe des solutions encore plus poussées qui se focalisent sur plusieurs critères comme l’encombrement, le bruit, la consommation, les performances et la durabilité. On parle alors de système de refroidissement « fanless », ce qui veut dire « sans ventilateur », de boitier spécialement conçu pour s’encastrer dans les murs ou sur un support spécifique ou encore de protection contre l’humidité et les poussières. Il s’agit également d’équipement répondant à des normes très strictes et notamment les exigences Energy Star.

Pourquoi le streaming et l’écoute de musique en ligne consomment énormément d’énergie
Alter à la pollution numérique : videz votre boîte mail !